> > > L’aide aux études médicales et paramédicales

L’aide aux études médicales et paramédicales

L’aide aux étudiants en médecine, chirurgie dentaire, orthophonie et masso-kinésithérapie est l'une des actions destinées à lutter contre la désertification médicale en milieu rural dans certaines zones de la Vienne.

Cette bourse départementale permet d'aider les futurs praticiens dans leurs études, sous condition d'installation dans le département.

L'aide aux études en médecine

La bourse départementale pour les étudiants en médecine est accordée à partir de la 4ème année et jusqu’à la 9ème année d’études incluse, selon les modalités suivantes :

  • 600 euros par mois, de la 4ème à la 7ème année incluse
  • 400 euros par mois, les 8ème et 9ème années

Un seul redoublement justifié est possible avec maintien de la bourse.

Le montant total de l'aide accordée ne peut être supérieur à 38 400 euros (45 600 euros avec un redoublement justifié).

Installé en zone définie déficitaire, le jeune praticien perçoit le reliquat entre le montant maximum de la bourse (38 400 euros) et le montant total qu'il a perçu durant ses études.

L'aide aux études en chirurgie dentaire

Pour les étudiants en chirurgie dentaire, la bourse est accordée  à partir de la 3ème année et jusqu'à la 6ème année d'études incluse, soit 800 euros par mois pendant 4 ans.

Le montant total de l'aide accordée ne peut être supérieur à 38 400 euros.

Installé en zone définie déficitaire, le jeune praticien perçoit le reliquat entre le montant maximum de la bourse (38 400 euros) et le montant total qu'il a perçu durant ses études.

L'aide aux études en orthophonie

La bourse départementale pour les étudiants en orthophonie est accordée à partir de la 1ère année et jusqu'à la 5ème année d'étude incluse, selon les modalités suivantes :

  • Année 1 : 300 X 12 = 3 600 euros
  • Année 2 : 300 X 12 = 3 600 euros
  • Année 3 : 400 X 12 = 4 800 euros
  • Année 4 : 400 X 12 = 4 800 euros
  • Année 5 : 500 X 12 = 6 000 euros

Le montant total de l'aide accordée ne peut être supérieur à 22 800 euros.

Installé en zone définie déficitaire, le jeune praticien perçoit le reliquat entre le montant de la bourse (22 800 euros) et le montant total qu'il a perçu durant ses études.

Ces professionnels ont la possibilité d'exercer également en mixité libérale conventionnée  / salariat dans la limite d'un mi-temps (un de ces deux postes au moins devant être situé en zone sous-dotée.)

L'aide aux études en masso-kinésithérapie

La bourse départementale pour les étudiants en masso-kinésithérapie est accordée à partir de la 1ère année et jusqu'à la 4ème année d'études incluse, selon les modalités suvantes : 

  • Année 1 : 400 X 12 = 4 800 euros
  • Année 2 : 400 X 12 = 4 800 euros
  • Année 3 : 400 X 12 = 4 800 euros
  • Année 4 : 700 X 12 = 8 400 euros

Le montant total de l'aide accordée ne peut être supérieur à 22 800 euros.

Installé en zone définie déficitaire, le jeune praticien perçoit le reliquat entre le montant maximum de la bourse (22 800 euros) et le montant total qu'il a perçu durant ses études.

Comment bénéficier de l'aide aux professions de santé

Les étudiants boursiers s’engagent à s’installer en tant que praticiens libéraux dans l'un des cantons reconnus comme déficitaires par le Département. Les zones d’installation sont communiquées au jeune praticien en amont de son installation.

Les étudiants s'engagent également à exercer sur ce territoire pendant une durée minimale d'au moins 7 ans pour les médecins et les chirurgiens dentistes, et 5 ans pour les orthophonistes et les masseurs-kinésithérapeutes.

Rappel : la bourse départementale est déclarable au titre des impôts sur le revenu.

A qui s’adresser ?

Les conditions d’allocation sont spécifiques au cursus.

Il est donc recommandé de s’adresser aux services du Département pour connaître les modalités de la bourse.

Date limite de dépôt des dossiers :  30 juin pour un financement débutant en septembre.

Contact

Mission santé

Par tél. :  06 10 10 47 28
Par courriel, rubrique "Politique de santé

Dernière mise à jour le 22/11/2017