> > > Le réseau routier

Le réseau routier

Le Département gère 4 700 km de routes départementales (RD). Ce réseau comprend également les ponts et les murs de soutènement. Les routes et les ouvrages d’art font l’objet d’une programmation continue pluriannuelle pour leur modernisation et leur sécurisation.

Un réseau catégorisé

L’organisation hiérarchisée du réseau départemental permet de donner des priorités aux interventions des services du Département :

  • Le réseau structurant 1 (RS1)
    Il concerne l’aménagement du territoire départemental, en articulation avec le réseau autoroutier ou le réseau national existant. Son aménagement doit participer à la fluidité du trafic et à la sécurité de l’usager.
  • Le réseau structurant 2 (RS2)
    Le RS2 assure la continuité du RS1, l’accès aux pôles économiques majeurs du Département ainsi que les liaisons interdépartementales.
  • Le réseau de développement local 1 (RDL1)
    Le RDL1 assure les liaisons intercantonales tandis que le réseau de développement local 2 (RDL2) assure les liaisons intercommunales et le maillage local. Ces deux réseaux représentent 4 218 km.

Chiffres-clés de la voirie départementale

  • 4 700 km de Routes Départementales (RD), soit 24 832 m² de chaussées et 2 000 hectares d’accotements
  • 744 ponts sur les RD
  • 320 murs de soutènements
Qu’est-ce qu’une route classée à grande circulation ?

Une route est classée "grande circulation" lorsqu’elle assure la continuité d’un itinéraire à fort trafic routier, quelle que soit son appartenance domaniale (Etat, Département ou Commune.) Ces routes sont classées par décret ministériel (06/06/2009).

Elles assurent le délestage du trafic, la circulation des transports exceptionnels, des convois, des transports militaires et la desserte économique du territoire. A l’intérieur des agglomérations, le Maire assure la coordination des travaux affectant les voies publiques sous réserve de l’accord de l’Etat.

Les niveaux de service

La hiérarchisation des routes permet d’adapter les aménagements nécessaires au bon fonctionnement du réseau (rocades, déviations, aménagements de sécurité, reprises des chaussées.)

A cette hiérarchie, correspond également un niveau de service différent pour l’entretien et l’exploitation des voies :

Type de réseauLes interventions

RS1
(215 km)

  • Couche de roulement en enrobés - marquage axe et rive
  • Service hivernal prioritaire
  • Patrouillage une fois par semaine

RS2
(238 km)

  • Couche de roulement en enrobés - marquage axe et rive
  • Service hivernal prioritaire
  • Patrouillage une fois par semaine

RDL1

  • Couche de roulement en enduits, exceptionnellement en enrobés - marquage des axes
  • Service hivernal en priorité 2
  • Patrouillage 1 fois par mois

RDL2

  • Techniques souples de reprofilage et enduits - marquage des axes sur des voies de plus de 5,50 m - marquage des routes étroites sur voies de 5 à 5,50 m
  • Patrouillage 1 fois par mois

Comment réaliser un point d'arrêt ?

Le Département de la Vienne, dans le cadre de ses compétences et de son Schéma Directeur d’Accessibilité (SDA), s’est engagé dans la mise en accessibilité de son réseau de transports interurbains Lignes en Vienne.

Le "cahier de recommandations des aménagements des points d’arrêt de transport routier" mis à la disposition des élus et des professionnels (bureaux d'études...) propose d’aller plus loin dans cette démarche d’accessibilité des réseaux. Son objectif est d’aider les communes à créer des points d’arrêts accessibles, en apportant une aide à la décision lors de l’élaboration de projets d’aménagements routiers, d’aménagements de traversée d’agglomération…

Téléchargez :

Contact

Direction des Routes

Par tél. : 05 49 62 91 33
Par courriel

Dernière mise à jour le 30/06/2016