> > > Le service hivernal

Le service hivernal

La Vienne est située dans une zone climatique à hiver peu rigoureux et à enneigement faible. Adapté à ces conditions, le service hivernal s’appuie sur une centaine d’agents prêts à intervenir pour sécuriser les axes principaux du réseau départemental.

Le service, ou viabilité hivernale, est assuré du 15 novembre au 15 mars.

Dans cette période, les équipes sont organisées pour intervenir en prévention ou en traitement lors de la dégradation des conditions climatiques.

Une cellule de crise est organisée pour coordonner les moyens et les actions d’urgence lors des situations les plus difficiles.

Une priorisation nécessaire

Le service hivernal traite 2 666 km de routes départementales. Toutes les routes ne peuvent pas être traitées avec le même niveau de service. Aussi des priorités sont établies, les moyens et les délais d’intervention sont adaptés en fonction de l’importance économique de la voie :

  • 910 km traités en priorité 1
  • 1246 km en priorité 2
  • 510 km en priorité 3

Qui fait quoi ?

  • Le réseau départemental est traité par les équipes "Routes" du Département, soit 2 540 km classés par priorité
  • Les routes communales sont traitées par les services de la Commune
  • Les routes nationales, RN 147, RN 149 et RN 10, sont traitées par les services de l’Etat
  • L’autoroute A10 est traitée par les sociétés Cofiroute et ASF
  • La rue : le Maire peut obliger, par arrêté municipal, les riverains des voies publiques à balayer le trottoir situé devant leur habitation, et ce jusqu’à la limite du trottoir. Le caniveau devra rester totalement dégagé pour permettre l’écoulement des eaux.

Mobilisation du Département pour le service hivernal

En cette période, une centaine d’agents départementaux sont prêts à intervenir de 5h à 22h en situation courante.
L’équipe d’astreinte est composée en permanence de :

  • 1 cadre de permanence
  • 1 veilleur qualifié
  • 14 patrouilleurs
  • 25 équipes d’intervention de 2 agents chacune
  • 16 entrepreneurs et exploitants agricoles
  • 10 équipes de Syndicats de voirie, de Communautés de Communes et de Communes

Le sel routier

Il peut être utilisé jusqu’à 3 000 tonnes de sel pendant un hiver rigoureux. En effet, 100 à 200 kg de sel par kilomètre sont utilisés chaque hiver sur les routes départementales de la Vienne.

Les limites du sel

Le sel a essentiellement une action sur le verglas. En fonction de la nature de la neige,  son efficacité est variable, voire totalement inefficace. :

  • Sur une neige sèche : cette neige tombe en général au-dessous de -5°C, elle n’adhère pas à la route et reste très volatile. Le salage est dans ce cas quasiment inutile voire nuisible en la rendant adhérente à la route.
  • Sur une neige humide : cette neige tombe entre 0°C et -5°C ; elle adhère à la chaussée et se compacte très vite sous l’effet de la circulation. Elle peut donc devenir très glissante et dangereuse pour le trafic routier. Dans ce cas le salage est nécessaire.
  • Sur une neige mouillée : cette neige tombe au-dessus de 0°C ; elle s’évacue en général grâce au trafic routier, sans nécessité donc de salage.

Le meilleur traitement de la neige reste le raclage ; le salage n’intervient qu’en complément.

Sel et environnement

Les effets du salage des routes sur l’environnement sont variables, et peuvent être coûteux financièrement. Aussi le Département a-t-il adopté la politique "saler moins, saler mieux" en utilisant la bouillie de sel, un compromis, entre la saumure et le sel en grains. Lire la suite

Les barrières de dégel

Les barrières de dégel réglementent la circulation routière dans la période de dégel en limitant le tonnage. Cette mesure vise à protéger la chaussée d’importantes dégradations.

La mise en place de barrières peut intervenir lorsque la profondeur de gel dépasse l’épaisseur de la structure de la chaussée. Le sol gonfle sans que cela soit visible au niveau de la surface de roulement.

Tandis que la chaussée dégèle, le sol n’a pas encore récupéré toutes ses capacités de portance. La chaussée se dégrade alors sous le poids des véhicules.

Une fois analysées les conditions géologiques et météorologiques, la décision de la pose ou de la levée des barrières de dégel est prise avant 12h,  pour être effective à 8 h le lendemain matin.

Cette décision est communiquée aux usagers de la route via les médias locaux, sur le site du Département, Facebook  et Twitter.

Contact

Direction des Routes

Par tél. : 05 49 62 91 50
Par courriel

Dernière mise à jour le 01/12/2015