> > > L'organisation territoriale

L'organisation territoriale

Sur le terrain, près de 250 agents du Département, organisés en 5 subdivisions et 23 centres d’exploitation entretiennent, sécurisent et modernisent le réseau routier départemental.

La surveillance du réseau

 

Une veille permanente du réseau routier permet d’évaluer l’état des routes, d’identifier les dégradations et de programmer les interventions nécessaires.

Le relevé de dégradation peut être réalisé à l’aide d’un véhicule de balisage informatisé qui permet l’analyse de l’état du revêtement (fissures, faïençage, orniérage).
Mais la technologie ne fait pas tout. La technicité des équipes en subdivision et l’œil sont aussi de bons moyens pour repérer l’état des routes.

L’organisation territoriale à la loupe

  • 260 agents au sein de la Direction des Routes
  • 5 subdivisions (Châtellerault, L’Isle-Jourdain, Loudun, Montmorillon et Poitiers.) Une subdivision est une unité de proximité qui intervient sur un périmètre défini.
  • 23 centres d’exploitation dépendent des subdivisions
  • Le service Etudes et Travaux
  • Le service Entretien et Exploitation du réseau
  • le service administratif

Les interventions sur le domaine public

Les équipes interviennent sur le domaine public routier départemental.

Bien que gestionnaire du domaine public routier, le Département n’est pas le seul à intervenir sur ce réseau. Les concessionnaires de transport et de distribution d’énergie (électricité, gaz), les opérateurs de télécommunications et les gestionnaires des oléoducs peuvent également intervenir directement.

Le domaine public comprend les chaussées, mais aussi :

  • les accotements, les fossés et les talus
  • les ponts, les ponceaux et les tunnels
  • les murs de soutènement des chaussées construits sur le domaine public, et, en cas de doute, ceux construits dans l’intérêt du domaine public
  • les aires de repos ou de service destinées à l’entretien des routes
  • les arbres plantés après 1792 (sauf si le riverain peut justifier de leurs plantations)
  • les caves et galeries situées sous les voies publiques, si elles soutiennent le domaine public…
  • les postes de comptage du trafic (permanent et secondaire) équipés de boucles électromagnétiques intégrées directement dans la structure de la chaussée…

Référence : le code de la voirie routière

Contact

Direction des Routes

Par tél. : 05 49 62 91 33
Par courriel

Dernière mise à jour le 21/09/2017