> > > Le Plan de Prévention du Bruit dans l'Environnement (PPBE)

Le Plan de Prévention du Bruit dans l'Environnement (PPBE)

Le Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement adopté en 2017 a pour objectif la réduction et la prévention des nuisances sonores liées au trafic routier sur le réseau départemental.

Le PPBE concerne les infrastructures départementales supportant un trafic annuel supérieur à 3 millions de véhicules par an, soit l’équivalent de 139 km dans la Vienne. Il recense les zones de bruit excessif et établit un plan d’actions favorisant des choix techniques qui améliorent le niveau sonore, ou qui n'aggravent pas la situation, lors des opérations d'entretien ou de réparation sur l’ensemble des zones identifiées comme étant bruyantes.  

L’objectif du PPBE est également de garantir une information aux usagers sur les niveaux d’exposition, ainsi que sur les mesures décidées par le gestionnaire des infrastructures.

Un PPBE jusqu’en 2023

Le PPBE est élaboré en application de la directive européenne 2002/49/CE du 25 juin 2002, relative à l’évaluation et à la gestion du bruit dans l’environnement. Cette directive est transposée par l’ordonnance 2004-1199 et ratifiée par la loi 2005-1319 modifiant le code de l’environnement (art.L572-1 à L572-11).

La directive impose un plan évolutif révisé au moins tous les 5 ans, au même rythme que les cartes de bruit.

Les projections de l’évolution des trafics routiers, et la connaissance des actions sur le réseau départemental définies par le Schéma routier en cours, permettent d’étendre la validité du PPBE à la  3ème échéance (période 2018 -  2023), sauf en cas d’évolution significative des niveaux de bruit nécessitant une révision anticipée.

Les cartes de bruit

Les cartes de bruit stratégiques sont des documents de diagnostic à grande échelle de grands territoires et visent à donner une représentation de l’exposition des populations aux bruits des infrastructures de transports routiers et ferroviaires de la Vienne.

Une mise à jour des cartes de bruit est réalisée par les services de l’état, elle permet d’alimenter la révision quinquennale du PPBE.

Les degré de niveaux de bruit L'échelle des niveaux sonores

La hiérarchisation des zones bruyantes

Une hiérarchisation été réalisée pour caractériser les zones de bruit. Elle prend en compte les critères suivants :

  • la présence d’établissements sensibles de type enseignement ou santé
  • le nombre de bâtiments exposés à un dépassement des valeurs limites
  • les périodes d’exposition au dépassement

 Cette analyse a abouti à une échelle des enjeux, faibles, moyens et forts. 32 zones sensibles ont été ainsi identifiées sur le réseau départemental, et caractérisées : 8 zones bruyantes sur les routes de plus de 6 millions de véhicules par an, et 24 sur les routes de plus de 3 millions de véhicules par an.

Le plan d’actions

Améliorer l’infrastructure routière permet d’agir sur les nuisances sonores qu’elle génère. Aussi les actions recensées par le PPBE ne sont pas nécessairement spécifiques à la réduction du bruit. Elles visent principalement à améliorer les conditions de circulation (création de déviation, action sur la vitesse…), ou à maintenir la qualité du réseau. Les mesures engagées ou à venir relèvent donc essentiellement du Schéma routier, adopté sur la période 2016-2021.

Néanmoins, sur les zones identifiées comme étant bruyantes, le Département s’engage à imposer un choix technique spécifique en cas de renouvellement de la couche de roulement des routes.

Quant aux aménagements spécifiques visant à réduire le bruit à la source (écrans antibruit, buttes de terre...), l’analyse du PPBE relève que ces dispositifs ne sont pas adaptés aux zones bruyantes repérées sur le réseau, principalement en raison de leur situation en milieu urbain et de la proximité entre routes et bâtiments.

Zones bruyantes sur les routes départementalesAgrandir l'image Localisation des zones de bruit sur le réseau routier départemental

Les actions depuis 2007

Les actions de réduction ou de prévention de lutte contre le bruit dans l’environnement réalisées au cours des dix dernières années par le Département relèvent :

  • du programme annuel de maintenance de la voirie départementale
  • de la mise en service de rocades : rocades de Châtellerault (RD910 et 161), tronçon de la rocade de Jaunay-Clan (RD910) et rocade de Montmorillon (RD54)
  • de l’aménagement de la voirie : création de carrefours giratoires : Cour d’Hénon (RD347), Poitiers Sud (RD910), Jaunay-Clan (RD910), la vallée des Touches (RD951)  
  • de la réduction de la vitesse sur certains tronçons en lien avec les mairies (pouvoir de police de la circulation en agglomération).

Les actions à venir

Les mesures de réduction du bruit programmées et envisagées jusqu’en 2021 sont recensées.

Chaque zone de bruit est renseignée par son niveau d’enjeu et les actions envisageables. Celles-ci peuvent concerner :

Contact

Direction des Routes

Par tél. : 05 49 62 91 33
Par courriel

Dernière mise à jour le 18/07/2017