> Actualités

La Vienne au Conseil d’Administration du GIPED

Le 28/11/2017

Le Département de la Vienne a été élu membre du Conseil d’Administration du Groupement d’Intérêt Public de l’Enfance en Danger (GIPED) lors de son Assemblée Générale le 22 novembre à Paris.

Mandatée par Bruno BELIN, Président du Département, Rose-Marie BERTAUD, Vice-Présidente, chargée de l’Action Sociale, de la Famille et de l’Enfance, intègre le Conseil d’Administration de cet organisme à vocation nationale aux côtés de 14 autres représentants de Départements de France, de représentants de Ministères et d’associations. « La protection de l’enfance est une compétence primordiale du Département, rappelle Rose-Marie BERTAUD. En intégrant le Conseil d’Administration du GIP de l’Enfance en Danger, la Vienne souhaite s’associer au partenariat renforcé entre tous les acteurs de la protection de l’enfance pour toujours plus de sensibilisation, de prévention et de protection des mineurs en danger. »

La mission du Groupement d’Intérêt Public de l’Enfance en Danger (GIPED) est de gérer deux services publics essentiels dans le dispositif français de la protection de l’enfance : le 119 « Allô enfance en danger », joignable gratuitement 24h/24 et l’Observatoire National de la protection de l’Enfance :

  • Outre sa mission de prévention et de protection, le service téléphonique d’urgence « 119 » assure une mission de transmission des informations préoccupantes aux services départementaux compétents en la matière : ainsi 47,1 % des appels traités par les écoutants font l’objet d’une information transmise aux Cellules de Recueil des Informations Préoccupantes (CRIP) des Départements.
  • L’Observatoire National de la protection de l’enfance a pour principal objectif de mieux connaître le champ de la protection de l’enfance pour mieux prévenir et mieux traiter les questions de mises en danger des enfants.

Dans la Vienne, Rose-Marie BERTAUD, pilote l’Observatoire Départemental qui  s’est réuni le 20 novembre dernier à l’Hôtel du Département à Poitiers. Créé en 2008, c'est un soutien précieux à la décision et à la définition de la politique départementale de présentation et de protection de l'enfance. "Nous l'utilisons, a insité Bruno Belin pour moderniser et enrichir notre schéma de la protection de l'enfant. Depuis un peu moins de 10 ans la situation a évolué dans le département : plus de 56% des enfants placés sont des ados dont 300 mineurs non accompagnés.

Donnez votre avis