> Actualités

6 lauréats au top de l'agriculture !

Le 23/09/2016

L’occasion de mettre en avant les acteurs qui, au cœur de notre terroir, font la fierté de tout un département.

En partenariat avec la Nouvelle République/ Centre Presse, la Vienne Rurale et le Département, la Chambre d’Agriculture a organisé en amont de « La ferme s’invite », les « Tops de l’Agriculture », le 23 septembre au parc des Expos de Poitiers, afin de mettre en valeur la profession agricole.

Pour cette 2e édition, 6 exploitations ont reçu un top dans leur domaine avec un coup de cœur du jury pour saluer un beau parcours dans une exploitation sachant mêler modernité et traditions.

Les Lauréats 2016 :

 

  • Top productions végétales : EARL Pierre, Le Jardin des Saveurs, Patrick et Dominique Pierre, à Neuville de Poitou. Exploitation céréalière et cueillette de légumes en libre-service sur 7 hectares.
  • Top élevage : SCEA Scévol, Laurent et Cathy Meron, vaches charolaise, porcs et volailles, vente directe à la ferme, à Verrues.
  • Top installation : Benoît Beylier, céréales et multiplication de céréales et production d'hybrides (60 %), production de graines potagères(20 %) et de maïs pop-corn (20 %), à Aslonnes.
  • Top innovation : EARL La Robichonnière, Hélène et Bruno Joly, vaches laitières et fromagerie en bio, avec autonomie alimentaire (140 hectares cultivés).
  • Prix régional : Le piment d'Espelette. Seule épice française en AOP. 210 hectares, 180 opérateurs.
  • Top coup de coeur : Le Domaine de Rouilly, Maison Mitteault, élevage de canards, culture pour les alimenter, abattage, transformation et commercialisation de produits  base de canard.


Dans un contexte particulièrement difficile pour la filière, Dominique Marchand, Président de la Chambre d’Agriculture compte sur l’excellence de la filière pour rebondir et sur la vitrine constituée par la manifestation « La Ferme s’invite ». L’agriculture est « une carte économique très forte » pour la Vienne. Président du Conseil Départemental, Bruno Belin l’affirme d’autant plus fort que l’année 2016 est « une année difficile ». Essentielle à l’économie de la Vienne, l’agriculture a besoin de l’engagement de l’Etat et de la Région ».