> Actualités

La Vienne et les Deux–Sèvres s’associent pour le Très Haut Débit

Le 10/10/2016

Les 2 départements du Poitou vont travailler ensemble au déploiement de la fibre optique permettant la desserte sur leur territoire.

Après avoir lancé la marque « Poitou », la Vienne et les Deux-Sèvres s'attaquent à un nouveau chantier : ensemble, ils vont construire, exploiter et commercialiser le futur réseau internet très haut débit sur les deux territoires.

En marge du congrès des Départements de France au Futuroscope du 5 au 7 octobre derniers, les Présidents respectifs des 2 Départements, Bruno Belin et Gilbert Favreau, ont officialisé cette association.

Ensemble, ils vont construire, exploiter et commercialiser le futur réseau fibré, indispensable pour le développement et l'attractivité des 2 départements.

Ce projet représente, dans sa première phase, près de 60 000 prises à construire et 54 millions d'euros d'investissement.

Après avoir étudié les différentes formules possibles, les deux Départements ont décidé de recourir en commun à un marché public global de performance. Pour ce faire, ils vont constituer une équipe mutualisée qui sera dédiée à ce projet majeur.

Cette décision marque une étape importante puisqu'elle engage les Départements dans un destin commun : celui d'équiper les territoires ruraux de la meilleure technologie internet possible au service des habitants, des services et des entreprises.

« On se donne 3 ans pour que la couverture numérique soit assurée », a précisé Bruno Belin. « Les habitants de nos départements attendent impatiemment que la montée en débit leur permette d'avoir un usage parfait d'internet et de tout ce qui tourne autour », a complété Gilbert Favreau en soulignant l'enjeu d'un tel accord.

En décidant de porter eux-mêmes ces investissements, les Départements ont souhaité garder la totale maîtrise publique des différentes phases de réalisation, en définissant eux-mêmes les priorités d'aménagement et le rythme du déploiement des Infrastructures afin d'assurer un développement équilibré du territoire.

En choisissant aussi de porter directement la commercialisation de ce nouveau réseau, les collectivités en percevront directement les revenus, ce qui garantit un retour sur investissement et le financement de la poursuite du projet par l'extension du réseau sur les zones les moins denses.

De part sa taille et grâce à la mutualisation des 2 Départements, les grands opérateurs nationaux ne manqueront pas de se positionner pour accompagner l'ingénierie des collectivités publiques.

Donnez votre avis