> Actualités

Mission à Haïti (J3) : La Vienne à Port au Prince

Le 08/12/2016

La délégation française s'est rendue à Port au Prince pour rencontrer Madame l'Ambassadeur Elisabeth Beton Delegue et faire un premier bilan des 3 jours passés à Haïti.

La 3e et dernière journée de la mission Haïti emmenée par Bruno Belin, Guillaume de Russé et des membres de Vienne Haïti Solidarité, s'est déroulée à Port au Prince le matin.

Dans le bureau de Madame l'Ambassadeur Elisabeth Beton Delegue dans un 1er temps, pour évoquer la situation générale à Haïti, sanitaire après l'ouragan Matthew, politique après les Présidentielles du 20 novembre dernier pour lesquelles on attend la validation de l'élection de Jovenel Moïse et économique. Entretiens particulièrement riche d'enseignements, pour la délégation comme pour l'ambassadrice, très intéressée par le contenu de la coopération Vienne-Marigot. Éducation, santé, environnement/déchets... les sujets sont totalement en phase avec les préoccupations des haïtiens et des élus, pour la plupart nouvellement arrivés à la tête de leur commune. La présence de l'ancienne Ministre de la Culture, Dithny Joan Raton, a permis également d'aborder la tradition culturelle et artistique de Haïti.

En soirée, pour conclure la mission de 3 jours, Bruno Belin a rappelé son attachement fort pour cette coopération. "Haïti est un Pays fier de son histoire, fier de sa culture. J'aime travailler pour développer un tel partenariat.
Cette mission a été très importante car elle nous permet de parler d'Haïti autrement et surtout en bien, de continuer à  écrire notre histoire commune. Notre prochain rendez-vous sera pour formaliser une nouvelle convention triennale avec des objectifs précis :

  • 100% des élèves inscrits à l'école de Macary devront être scolarisés.
  • le Centre de Santé sera opérationnel avec un accueil adapté
  • les bourses aux élèves du lycée Henry Christophe seront poursuivies
  • il faudra jeter les bases d'une organisation en terme de gestion des déchets
  • permettre au port de Marigot de se développer et de compter dans le sud est de l'île.

Nous devons proposer aux enfants de Macary les moyens qu'ils aient une meilleure vie que leurs parents. C'est notre volonté. C'est notre devoir.


Rendez-vous en juin dans la Vienne. Meci enpil !

> A lire également :

Donnez votre avis