> Actualités

800 mètres de haies plantées au Domaine du Léché

Le 13/01/2017

Préserver et valoriser le Domaine du Léché, tel est l’objectif du Département qui poursuit ses efforts de protection d’un espace naturel sensible majeur.

Plus de 800 mètres linéaires de haies d’essences locales et diversifiées ont été plantées par Victor Leglantier, agriculteur en bail rural avec le Département, et par 23 élèves en bac-pro gestion des milieux naturels et de la faune au LEPA de Montmorillon. « Elle compte 1.400 plants » précise Alain Pichon, Vice-Président du Département. Une haie qui a été consciencieusement pensée par l'homme afin de reproduire au plus près le travail de la nature…

Cette opération s’inscrit dans le cadre du plan de gestion du Domaine du Léché, après la restauration d’une mare en 2015, la vidange de l’étang de Beaufour en novembre dernier et une première opération de plantation de haies en 2016.

La préservation des haies présente un double enjeu : favoriser la biodiversité (flore, insectes, oiseaux) et préserver la qualité de l’eau (étang de Beaufour et du Léché). L’opération est financée par le Département.

Pour rappel, le Schéma des Espaces Naturels Sensibles a défini 117 sites dont 47 d’intérêt départemental. 4 sites sont prioritaires dans la Vienne : le Bois de la Loge à Pouillé (ouvert au public en août 2015), le Domaine du Léché à Saulgé, le Fontou à Payré et la Verrerie à Béruges.

Cette seconde opération de plantations de haies a été réalisée mercredi 11 janvier en présence d’Alain Pichon, Vice-Président chargé de l’Environnement, Brigitte Abaux et Guillaume de Russé, Conseillers Départementaux de Montmorillon et Julian Branciforti, Responsable pour la Vienne du Conservatoire des Espaces Naturels.

 

ZOOM : Le Domaine du Léché : un site emblématique de la politique des ENS

Le Département a acquis en mai 2014, 124 hectares du Domaine du Léché pour répondre à 2 objectifs majeurs :

  • La préservation du patrimoine naturel, par la gestion d’un site remarquable contigu au Bois de l’Hospice (site Natura 2000)
  • L’installation d’un jeune agriculteur et le maintien de l’élevage ovin dans une ferme emblématique pour avoir développé l’élevage de la Charmoise au XIX ème siècle

Ce domaine agricole, historiquement orienté vers l’élevage ovin, inclut de nombreuses zones humides : étangs, roselières et végétation associée, mares, prairies et boisements humides.

De nombreux périmètres de protection et d’inventaire témoignent de l’intérêt écologique du Domaine : site Natura 2 000, Arrêté Préfectoral de Protection du Biotope, ZNIEFF de type 1 et 2.

Donnez votre avis