Le département

Les groupes politiques

    Garant de la sensibilité des expressions politiques des membres de l'Assemblée Départementale, les groupes politiques échangent et participent aux commissions permanentes. C'est dans ces différentes commissions que s'opère la majorité du travail des Conseillers Départementaux.  Deux groupes politiques, le Groupe Union pour la Vienne et le Groupe des Elus de Gauche, coexistent actuellement au sein de l'Assemblée Départementale de la Vienne.

    Notre engagement, pour que la Vienne maintienne son développement dynamique dans la voie engagée par le président René Monory, et poursuivie par Alain Fouché, Claude Bertaud et désormais Bruno Belin, est de favoriser une économie créatrice de richesses et d’emplois, d’assurer un développement harmonieux des territoires, d’encourager l’épanouissement de chacun et d’être aux côtés des habitants, particulièrement les plus faibles, à tous les moments de la vie.

    C’est fort d’une majorité départementale renouvelée et renforcée que nous continuerons dans ces grandes orientations faisant appel à l’engagement, la créativité et l’initiative.

    Notre volonté politique est à l’origine de la réussite du Futuroscope, de sa Technopôle et du Center Parcs. Elle permettra l'émergence des nombreux projets structurants à venir, symboles de richesse touristique de la Vienne.

    Avec le souci permanent de qualité de service, de proximité, de défense de la ruralité et surtout de maîtrise de la fiscalité locale.

    Les membres du groupe

    Benoît Coquelet, Président du groupe

    Bruno Belin, Valérie Dauge, Henri Colin, Pascale Moreau, Jean-Olivier Geoffroy, Rose-Marie Bertaud, Alain Pichon, Pascale Guittet, Dominique Clément, Séverine Saint-Pé, Marie-Renée Desroses, Guillaume de Russé, Anne-Florence Bourat, Alain Fouché, Brigitte Abaux, Claude Eidelstein, Jean-Pierre Abelin, Isabelle Barreau, Gilbert Beaujaneau, Marie-Jeanne Bellamy, François Bock, Claudie Faucher, Jean-Louis Ledeux, Lydie Noirault, Sybil Pécriaux, Joëlle Peltier, Benoît Prinçay.

    Tribune de Juillet/ Août 2020

    Le Département solidaire

    En réponse au groupe des élus socialistes au Conseil Départemental de la Vienne, Bruno BELIN, Président du Département rappelle les actions qui ont été présentées lors de la Commission Permanente du 14 mai en faveur de ceux en ayant le plus besoin :

    • Dès le confinement, nous nous sommes mobilisés pour nous assurer que tous les bénéficiaires d’allocations relevant de la responsabilité du Département (allocations mensuelles, RSA), pourraient les percevoir à temps (ce qui a été le cas le 5 avril et le 5 mai)
    • Les secours d’urgence ont été maintenus pour tous types d’aides (l'alimentaire, l'énergie…), ce dispositif n’existant que dans quelques départements.
    • Nous augmentons de 25 % les subventions versées aux associations à caractère social. Les élus de gauche n'avaient demandé qu'une augmentation de 15 %. Nous sommes allés audelà sans attendre leurs recommandations. 300 000 masques chirurgicaux ont été distribués aux personnels des Ehpad, des résidences autonomie, aux aides à domicile, aux chirurgiensdentistes, aux podologues…

    Un masque en tissu a été distribué également à l’ensemble des habitants de plus de 15 ans du département. Tous les élèves des collèges du Département ont été dotés de masques par l’Education Nationale.
    Concernant la restauration scolaire, nous avons pris en charge les factures. Et j’ai également proposé de financer la cantine jusqu’à la fin de l’année 2020.
    A noter qu’au lendemain de la mise en place du confinement, les restaurants scolaires ont distribué leurs denrées périssables aux associations caritatives et aux épiceries sociales.

    Ainsi, durant la crise inédite de la COVID-19, le Département a assumé et continuera d’assumer toutes ses missions de solidarité, parce qu'il s'agit de l'une de ses vocations, mais aussi et surtout parce que c’est une volonté forte et affichée de la Majorité Départementale.

    Contact

    Le Groupe des Élus de Gauche travaille à l’émergence d’un Département créatif et solidaire.

    La Vienne, dans la diversité de ses territoires, mérite une politique d’ensemble qui réponde au mieux aux besoins des citoyens.

    L’accès au numérique, la réussite éducative des collégiens, l’inter-modalité dans les transports, l’action en faveur de l’environnement, la lutte contre la précarité énergétique, la culture pour tous, la solidarité sociale, le soutien à l’emploi, la force de l’entreprenariat sont autant de sujets sur lesquels le Groupe des Élus de Gauche construit un projet départemental.

    À la rencontre de la population, des élus locaux et des acteurs de terrain, l’engagement du Groupe des Élus de Gauche n’en est que plus riche et a pour seul objectif le mieux vivre dans la Vienne de demain.

    Un autre Département est possible, tourné vers l’avenir, c’est la volonté des élus de gauche.

    Les membres du groupe

    Sandrine Martin, Présidente du groupe

    Magali Barc, Ludovic Devergne, Sandrine Martin, Étienne Royer, Isabelle Soulard, Michel Touchard.

    Tribune de Juillet/Août 2020

    Merci aux maires de la Vienne


    Une partie de la population française s’est retrouvée en première et en deuxième ligne pour faire face à cette pandémie. Nous nous joignons aux remerciements qu’ils ont reçus.
    Nous avons observé à quel point les maires de la Vienne et leurs équipes ont su accompagner les habitants à traverser cette crise sanitaire et sociale. Les services de proximité qui ont été assurés par les mairies conforteront l’attachement que nos concitoyens ont pour ces élus de la République. Ils ont également su accompagner les élans de solidarité de leurs habitants que nous remercions également.
    Aussi, nous continuerons à veiller à ce que le Département soutienne les maires, avec des objectifs clairs concernant l’environnement, le social, et l’aménagement du territoire dans une écoute constante de leurs préoccupations.

    Les départements vont être en première ligne pour amortir la crise sociale qui s’annonce. Les premiers effets du ralentissement économique se font déjà ressentir chez nos compatriotes les plus précaires. Plutôt que de mettre en place des politiques innovantes, la majorité départementale préfère poursuivre sa politique sociale a minima. Les mesures annoncées par M. BELIN n’auront aucun effet sur la population que notre assemblée est sensée accompagner. Les élus de gauche plaident pour un fonds de soutien aux familles monoparentales les plus fragiles et aux jeunes de moins de 25 ans. Nous souhaitons aussi renforcer l’accompagnement des bénéficiaires du RSA dont le nombre va inévitablement augmenter. Enfin, il convient de revaloriser les salaires des personnels des services d’aide à domicile. Soyons à la hauteur de nos missions.

     

    Contact