Le département

Les groupes politiques

Garant de la sensibilité des expressions politiques des membres de l'Assemblée Départementale, les groupes politiques échangent et participent aux commissions permanentes. C'est dans ces différentes commissions que s'opère la majorité du travail des Conseillers Départementaux.  Deux groupes politiques, le Groupe Union pour la Vienne et le Groupe des Elus de Gauche, coexistent actuellement au sein de l'Assemblée Départementale de la Vienne.

Notre engagement, pour que la Vienne maintienne son développement dynamique dans la voie engagée par le président René Monory, et poursuivie par Alain Fouché, Claude Bertaud, Bruno Belin, Valérie Dauge (Présidente du Conseil Départemental par intérim) et désormais  Alain Pichon, est de favoriser une économie créatrice de richesses et d’emplois, d’assurer un développement harmonieux des territoires, d’encourager l’épanouissement de chacun et d’être aux côtés des habitants, particulièrement les plus faibles, à tous les moments de la vie.

C’est fort d’une majorité départementale renouvelée et renforcée que nous continuerons dans ces grandes orientations faisant appel à l’engagement, la créativité et l’initiative.

Notre volonté politique est à l’origine de la réussite du Futuroscope, de sa Technopôle et du Center Parcs. Elle permettra l'émergence des nombreux projets structurants à venir, symboles de richesse touristique de la Vienne.

Avec le souci permanent de qualité de service, de proximité, de défense de la ruralité et surtout de maîtrise de la fiscalité locale.

Les membres du groupe

Bruno Belin, Président du groupe

Valérie Dauge, Henri Colin, Benoit Coquelet, Pascale Moreau, Jean-Olivier Geoffroy, Rose-Marie Bertaud, Alain Pichon, Pascale Guittet, Dominique Clément, Séverine Saint-Pé, Marie-Renée Desroses, Guillaume de Russé, Anne-Florence Bourat, Alain Fouché, Brigitte Abaux, Claude Eidelstein, Jean-Pierre Abelin, Isabelle Barreau, Gilbert Beaujaneau, Marie-Jeanne Bellamy, François Bock, Claudie Faucher, Jean-Louis Ledeux, Lydie Noirault, Sybil Pécriaux, Joëlle Peltier, Benoît Prinçay.

Tribune de Mars 2021

Préparer les conditions pour une bonne saison estivale

La saison touristique qui va s’engager est à nouveau synonyme d’énormes interrogations liées à la crise sanitaire. La puissance publique doit tout mettre en  œuvre pour accompagner les acteurs qui vont, pour la seconde année consécutive, être confrontés à l’imprévisible. C’est la raison pour laquelle la Majorité  Départementale s'engage dès maintenant à accompagner l’ensemble de la profession. Nous mettons en place un deuxième plan de relance pour le tourisme  avec une grande campagne de communication qui permettra une forte visibilité  de notre département. Il s’agit d’inciter les touristes à venir séjourner au moins  3 jours dans la Vienne, visiter deux sites touristiques et aller dans un restaurant  traditionnel (hors restauration rapide). En contrepartie, le Département participe à  hauteur de 120€ sur leurs dépenses justifiées. Cette opération initiée l’an passé  est plébiscitée par les professionnels car créatrice de chiffre d’affaires supplémentaire. Chaque famille bénéficiaire d’un chèque de 120€ dépense plus de  700€ auprès des acteurs du tourisme du territoire. La Vienne a depuis plus de  30 ans une culture forte de l’attractivité et de l’économie touristique. La preuve en  est, l’atteinte en 2019 d’un objectif hors du commun pour un département sans  littoral ni montagne. Le chiffre d’affaires de tous les professionnels du tourisme  a atteint 1 milliard d’euros. C’est exceptionnel ! Et c’est le résultat de la stratégie  mise en place avec la création du Futuroscope et l’implantation de Center Parcs  autour desquels les autres sites majeurs innovent en permanence pour créer des  expériences nouvelles, que ce soit à la Vallée des Singes, à Defi’Planet, à Planète  Crocodiles ou tous les autres sites qui complètent l’offre touristique remarquable  de la Vienne. Une dynamique qui se poursuit avec l’ouverture au printemps 2022  de l’Historial du Poitou et de l’Arena Futuroscope, sans oublier le formidable  plan de développement du Futuroscope de 300 millions d’euros. Et parce que  les habitants des métropoles vont encore chercher cette année des activités de  pleine nature, la Vienne offrira ses plus beaux atours mêlant le patrimoine roman,  la randonnée à pied et à vélo, les déambulations sur la Vienne, la Gartempe ou  encore le Clain. En lien permanent avec les professionnels, le Département met  les petits plats dans les grands pour faire venir les touristes. 
La Vienne le vaut bien... 

Contact

Le Groupe des Élus de Gauche travaille à l’émergence d’un Département créatif et solidaire.

La Vienne, dans la diversité de ses territoires, mérite une politique d’ensemble qui réponde au mieux aux besoins des citoyens.

L’accès au numérique, la réussite éducative des collégiens, l’inter-modalité dans les transports, l’action en faveur de l’environnement, la lutte contre la précarité énergétique, la culture pour tous, la solidarité sociale, le soutien à l’emploi, la force de l’entreprenariat sont autant de sujets sur lesquels le Groupe des Élus de Gauche construit un projet départemental.

À la rencontre de la population, des élus locaux et des acteurs de terrain, l’engagement du Groupe des Élus de Gauche n’en est que plus riche et a pour seul objectif le mieux vivre dans la Vienne de demain.

Un autre Département est possible, tourné vers l’avenir, c’est la volonté des élus de gauche.

Les membres du groupe

Sandrine Martin, Présidente du groupe

Magali Barc, Ludovic Devergne, Sandrine Martin, Étienne Royer, Isabelle Soulard, Michel Touchard.

Tribune de Mars 2021

Notre département doit anticiper les changements à venir

Un simple virus vient de déstabiliser notre monde moderne. Pourtant, il  n’est que les prémices du tsunami que constitue le changement climatique.
Alors quelles leçons tirer de cette période, de ce premier avertissement, si  ce n’est celle du rapport au monde.
Il est temps d’élaborer un vrai contrat social avec le vivant :

  • Notre rapport à la nature : l’urgence de la transition écologique comme principe de base pour toutes les actions
  • Notre rapport aux autres : redéfinir les conditions d’une solidarité valorisée, locale et internationale, pariant sur l’humain, et faisant confiance à notre jeunesse
  • Notre rapport au monde moderne : il doit connaître une mutation sans précédent en s’appuyant avant tout sur nos ressources locales pour aller  vers une plus grande autonomie

Contact