Le département

Les groupes politiques

Garant de la sensibilité des expressions politiques des membres de l'Assemblée Départementale, les groupes politiques échangent et participent aux commissions permanentes. C'est dans ces différentes commissions que s'opère la majorité du travail des Conseillers Départementaux.  Deux groupes politiques, le Groupe Union pour la Vienne et le Groupe des Elus de Gauche, coexistent actuellement au sein de l'Assemblée Départementale de la Vienne.

Notre engagement, pour que la Vienne maintienne son développement dynamique dans la voie engagée par le président René Monory, et poursuivie par Alain Fouché, Claude Bertaud, Bruno Belin, Valérie Dauge (Présidente du Conseil Départemental par intérim) et désormais  Alain Pichon, est de favoriser une économie créatrice de richesses et d’emplois, d’assurer un développement harmonieux des territoires, d’encourager l’épanouissement de chacun et d’être aux côtés des habitants, particulièrement les plus faibles, à tous les moments de la vie.

C’est fort d’une majorité départementale renouvelée et renforcée que nous continuerons dans ces grandes orientations faisant appel à l’engagement, la créativité et l’initiative.

Notre volonté politique est à l’origine de la réussite du Futuroscope, de sa Technopôle et du Center Parcs. Elle permettra l'émergence des nombreux projets structurants à venir, symboles de richesse touristique de la Vienne.

Avec le souci permanent de qualité de service, de proximité, de défense de la ruralité et surtout de maîtrise de la fiscalité locale.

Les membres du groupe

Bruno Belin, Président du groupe

Valérie Dauge, Henri Colin, Benoit Coquelet, Pascale Moreau, Jean-Olivier Geoffroy, Rose-Marie Bertaud, Alain Pichon, Pascale Guittet, Dominique Clément, Séverine Saint-Pé, Marie-Renée Desroses, Guillaume de Russé, Anne-Florence Bourat, Alain Fouché, Brigitte Abaux, Claude Eidelstein, Jean-Pierre Abelin, Isabelle Barreau, Gilbert Beaujaneau, Marie-Jeanne Bellamy, François Bock, Claudie Faucher, Jean-Louis Ledeux, Lydie Noirault, Sybil Pécriaux, Joëlle Peltier, Benoît Prinçay.

Tribune de Décembre 2020

A la hauteur des enjeux

Le budget que la Majorité Départementale présente pour 2021 est un budget offensif qui répond aux exigences auxquelles doit faire face une collectivité de proximité comme la nôtre. Comme nous avons su en prendre l’initiative au moment du premier déconfinement avec un plan de relance ambitieux, nous mettons en place toutes les solutions pour assurer nos responsabilités en termes de solidarités, que ce soit envers les personnes les plus fragiles ou les territoires, tant urbains que ruraux.
Améliorer les conditions de vie de nos aînés avec notre plan "Vieillir autrement", dynamiser encore notre stratégie de prévention et de protection de l’enfance, densifier notre organisation en matière d’action sociale au plus près des bénéficiaires, accompagner les bénéficiaires du RSA pour leur retour en emploi, accélérer la couverture en très haut débit et l’amélioration de notre réseau routier, proposer les meilleures conditions d’accueil dans les collèges de la Vienne, accompagner les communes et intercommunalités dans tous leurs projets de développement, rester le premier partenaire du secteur associatif... les missions portées par la Majorité Départementale sont essentielles pour la vie de tous les jours des habitants de la Vienne. Nous y tenons par dessus tout. Et nous mettons tous les moyens pour y parvenir.
Et ce n’est pas tout. Parce que nous sommes la collectivité la plus pertinente pour agir vite et efficacement, nous apportons des solutions pour accompagner tous les secteurs économiques en cette sortie de confinement. Les métiers du bâtiment et des travaux publics, du tourisme et des loisirs, de la culture et du sport bénéficient de la puissance du Département investisseur. Depuis 2015, nous avons apporté plus d’un demi-milliard d’euros en faveur de tous ces secteurs en créant de vastes chantiers avec notamment nos plans collèges, habitat, tourisme, routier, sans oublier des projets aussi ambitieux qu’attendus comme l’Arena Futuroscope, l’Historial du Poitou, le plan de développement du Futuroscope ou encore la création ou la reconstruction de quatre collèges, l'aide à la rénovation de l'habitat. Autant de projets qui créent de l’activité et donc de l’emploi.
Les périodes de confinement ont apporté la preuve que les Départements sont indispensables. Les élus du Groupe Union pour la Vienne en ont la conviction depuis toujours. Ils sont et seront toujours à la hauteur de ces enjeux. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter.

Contact

Le Groupe des Élus de Gauche travaille à l’émergence d’un Département créatif et solidaire.

La Vienne, dans la diversité de ses territoires, mérite une politique d’ensemble qui réponde au mieux aux besoins des citoyens.

L’accès au numérique, la réussite éducative des collégiens, l’inter-modalité dans les transports, l’action en faveur de l’environnement, la lutte contre la précarité énergétique, la culture pour tous, la solidarité sociale, le soutien à l’emploi, la force de l’entreprenariat sont autant de sujets sur lesquels le Groupe des Élus de Gauche construit un projet départemental.

À la rencontre de la population, des élus locaux et des acteurs de terrain, l’engagement du Groupe des Élus de Gauche n’en est que plus riche et a pour seul objectif le mieux vivre dans la Vienne de demain.

Un autre Département est possible, tourné vers l’avenir, c’est la volonté des élus de gauche.

Les membres du groupe

Sandrine Martin, Présidente du groupe

Magali Barc, Ludovic Devergne, Sandrine Martin, Étienne Royer, Isabelle Soulard, Michel Touchard.

Tribune de Décembre 2020

La majorité passe à côté…

Nous attendions des orientations budgétaires particulières en réponse à la crise sanitaire, sociale et économique. Il n’en fut rien.
Cette crise a mis en exergue les  acunes du système mais aussi des initiatives innovantes et solidaires. Le Conseil Départemental doit s’appuyer sur ces forces et faiblesses pour repenser ses politiques dans une vision plus partenariale, notamment dans son rapport avec le monde associatif, très présent en matière de solidarité. Sa politique d’insertion doit être renforcée et à l’écoute des premiers concernés. Une véritable politique jeunesse doit voir le jour pour redonner espoir.
Le Département doit créer une nouvelle dynamique collective. Il en va de l’avenir des habitants de la Vienne, des plus fragiles et de sa jeunesse, qui n’ont pas soif de béton ou de kérosène.

Contact